Les sources de pollution


Il est question de notre quotidien !

 

Je ne souhaite pas faire un cours théorique sur les origines, les sources et les effets des différents polluants auxquels nous sommes confrontés tous les jours, vous trouverez de nombreux ouvrages et rapports rédigés par des observatoires, conseils scientifiques et médecins sur le sujet de la "qualité de l'air intérieur" des bâtiments.

 

Pour faire simple, ces polluants, qu'ils soient chimiques, physiques ou biologiques, proviennent de l'environnement géographique du bâtiment, des matériaux de construction et de décoration, des équipements et du mobilier, des produits d'entretien, de l'humidité, des animaux de compagnie, ...

La grande diversité de ces polluants entraine des impacts multiples sur la santé et leurs effets peuvent se révéler très grave : maux de tête, asthme, allergies, vertiges, troubles intestinaux, symptômes neurologiques et cardiologiques, risques accru de cancer.


Une origine extérieure


Les transferts depuis l'extérieur de l'air, notamment par les systèmes de ventilation :

  • les particules provenant de la combustion automobile, industrielle et des centrales thermiques pour la production de chauffage.
  • Les allergènes provenant des pollens des arbres et végétaux.
  • Les pesticides provenant de l'épandage des produits phytosanitaires de l'agriculture.

Le radon : gaz naturel radioactif se formant dans les sols et s'accumulant dans les lieux clos comme les sous-sol et vide-sanitaires.

Reconnu comme cancérogène pulmonaire certain, ce gaz ce fixe sur les microparticules présentes dans l'air (poussière, fumée, ...) et que nous inhalons lors de la respiration. Selon l'OMS c'est le 2e facteur de risque de cancer du poumon.

 

Les rayonnements et ondes : (voir rubrique Les Ondes)

  • Les champs électromagnétiques qui proviennent des lignes à haute tension, des transformateurs, des relais de téléphonie mobile.
  • Les rayonnements naturels liés aux singularités géophysiques du sol terrestre (faille, cour d'eau souterrain, réseaux, ...).

Une origine intérieure


Nouvelles techniques de construction, nouveaux matériaux et produits, nouvelles technologies, nouveaux modes de vie, ..., ont fortement modifiés nos lieux de vie, habitations et locaux professionnels.

 

Les fibres ou micro-fibres : notamment présents dans les isolants minéraux, l'amiante a été classé depuis 1977 comme matériau cancérogène, mais on peut également se poser la question au sujet des laines de verre et de roche, irritations cutanées et oculaires lors des manipulations, quand sera-t-il sur le long terme en cas d'inhalation ?

 

Les composés organiques volatils (COV) : le fameux formaldéhyde, le benzène, ..., COV que l'on retrouve dans de nombreux produits de décoration comme les peintures, vernis, parquets, papiers et colles, mais aussi dans les produits de nettoyage et détergents, ainsi que dans le mobilier composé de bois aggloméré ou collé. Ces COV s'évaporent des produits et mobiliers pendant de nombreux mois. Le formaldéhyde, ainsi que le benzène, bien que classés cancérogènes, sont présents dans quasiment tous les logements.

 

Particules et monoxyde de carbone :

Les particules fines retrouvées dans l'habitat sont issues du processus de combustion et proviennent des fumées de cheminées et poêles, de la cuisson des aliments, de la fumée de tabac, des bougies, ...

Les appareils de production de chauffage et de cuisson peuvent générer des gaz tel que le monoxyde de carbone, cause d'intoxication domestique parfois mortelle.

 

Les allergènes et moisissures :

Les allergènes proviennent essentiellement des acariens présents dans les literies, tapis, canapés, et, d'autres des animaux domestiques (chiens et chats). Les produits ménagers peuvent également être source d'allergies cutanées et respiratoires.

Les moisissures, champignons microcosmiques qui se développent dans les pièces humides, sur les murs mal isolés et peu étanches (infiltrations), libèrent dans l'air des substances toxiques.

 

Les champs électromagnétiques : (voir rubrique Les Ondes), les rayonnements artificiels émis par tous les appareils électriques domestiques, les technologies sans fil telles que WIFI, Bluetooth, téléphone sans fil DECT, ..., et également le réseau électrique domestique. 


 

Ce qu'il faut retenir :

Les polluants ne s'arrêtent pas à la porte de notre habitation !

L'air et "l'atmosphère" de nos intérieurs sont souvent plus pollués que l'extérieur !


Biologie de l'habitat - Géobiologie - Environnement électromagnétique - Radiesthésie - Soins énergétiques